En écho à The Ballad of Sexual Dependency, nous vous proposons avec Vidéo les Beaux Jours d'explorer un peu plus en avant l’univers de la photographe new-yorkaise Nan Goldin, avec deux films qui lui sont consacrés.

Série « Contact » d’ARTE
Réalisé par Jean-Pierre Krief

Pour la première fois en treize minutes d’un monologue de vérité brute, Nan Goldin raconte elle-même dans Contacts ce qui la lie à ses images.

I’ll be your Mirror
Réalisé par Nan Goldin et Edmund Coulthard
50 minutes, 1995, Blast! / BBC -VOSTF
C’est un film touchant et sincère, traversé par la voix de Nan Goldin, et aussi par la musique de Nico et du Velvet Underground. Nan Goldin nous prend par la main et nous invite à traverser sa vie, une vie indissociable de ses images, et notamment cette période folle qui l’a vu « naître » à la photographie.
Ses photographies sont une sorte de chronique de ce qu’elle a vécu, de son entourage, montrant les expériences et la libération de toute une jeune génération américaine des années 1970, avec l’impact dévastateur du sida à partir des années 1980, jusqu’aux années 1990. Et ce film retrace toutes ces périodes de sa vie, et fait ainsi un portrait assez intime de l’artiste.

« I used to think that I could never lose any one if I photographed them enough. In fact, my pictures show me how much I’ve lost. », Nan Goldin

lun. 27 novembre

19:00

Maison de l'image

Entrée libre
Présenté avec Vidéo les Beaux Jours

partager