jeu. 15 + ven. 16 + sam. 17 février

horaires multiples Durée : 4h30

Maillon-Wacken

Théâtre

France

4:30 (entractes inclus)
2 entractes de 10 min :
je-ve : 20:45 – 20:55 > sandwichs et boissons & 22:20 – 22:30 > boissons uniquement
sa : 19:45 – 19:55 > sandwichs et boissons & 21:20 – 21:30 > boissons uniquement

En français, surtitré en allemand (sauf le 15.02)

Accessible aux spectateurs allemands

Bus Mulhouse <> Strasbourg
Se renseigner auprès de La Filature
Outils d'accompagnement pédagogique autour du spectacle sous forme de perles dans Pearltrees

partager

ANNULÉE ! Conférence autour du spectacle Ça ira (1) // Fin de Louis

Conférence annulée. Nous vous remercions de votre compréhension.

Dehors, le peuple conteste violemment le pouvoir. Dedans, l’assemblée débat avec virulence de la constitution du nouvel État :

En 1788, la France est menacée de faillite, le peuple sombre dans la misère. L’Assemblée nationale, convoquée pour mettre en place des réformes, allumera finalement le feu de la révolution.

Joël Pommerat s’inspire de ce moment décisif et intense, sans se livrer à une reconstruction historique. C’est le processus et le débat démocratiques qui sont les véritables protagonistes de sa pièce. En interrogeant les mécanismes du collectif révolutionnaire et des idéologies contradictoires, il donne au passé la force du présent. L’Histoire sert de cadre pour disséquer les conflits humains comme les rapports complexes entre pensée, parole et action. La scène se fait agora où le groupe – acteurs et spectateurs – tente de s’entendre sur les fondements de la démocratie : quel rapport instaurer entre l’homme et la société ? Sur quelles bases fonder un état moderne ? Quelles sont les conditions de notre liberté ? Avec ses quatorze acteurs qui glissent d’un rôle et d’un point de vue à l’autre, Joël Pommerat fait entrer le politique au sein même du théâtre. En rompant avec la vision de l’histoire des héros, cette fiction politique invite à questionner l’engagement citoyen de chacun.

  • Avec : Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Yannick Choirat, Éric Feldman, Philippe Frécon, Yvain Juillard, Anthony Moreau, Ruth Olaizola, Gérard Potier, Anne Rotger, David Sighicelli, Maxime Tshibangu, Simon Verjans, Bogdan Zamfir
  • Scénographie, lumière : Éric Soyer
  • Costumes, recherches visuelles : Isabelle Deffin
  • Son : François Leymarie
  • Recherche musicale : Gilles Rico
  • Recherche sonore, spatialisation : Grégoire Leymarie, Manuel Poletti
  • Dramaturgie : Marion Boudier
  • Collaboration artistique : Marie Piemontese, Philippe Carbonneaux
  • Conseiller historique : Guillaume Mazeau
  • Assistants Forces Vives : David Charier, Lucia Trotta
  • Assistante à la mise en scène : Lucia Trotta
  • Assistant dramaturgie et documentation : Guillaume Lambert
  • Direction technique : Emmanuel Abate
  • Construction décors : Ateliers de Nanterre-Amandiers
  • Construction mobilier : Thomas Ramon – Artom
  • Régie lumière : Julien Chatenet, Gwendal Malard
  • Régie son : Philippe Perrin
  • Régie plateau : Ludovic Velon, Mathieu Mironnet, Jean-Pierre Costanziello
  • Habillage : Claire Lezer, Lise Crétiaux
  • Électricien : Laurent Berger
  • Production : Compagnie Louis Brouillard
  • Coproduction : Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National / Le MANEGE-MONS, Scène transfrontalière de création et de diffusion / Mons 2015,Capitale européenne de la Culture / Théâtre National, Bruxelles / ESACT/ Liège, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / MC2, Maison de la Culture de Grenoble / La Filature, Scène nationale de Mulhouse / Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie / Théâtre du Nord, CDN Lille-Tourcoing-Hautsde- France / FACM, Festival théâtral du Val d’Oise / L’Apostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise / Mostra Internacional de Teatro de São Paulo et SESC São Paulo / Théâtre français du Centre national des Arts du Canada, Ottawa / Théâtre National Populaire, Villeurbanne / Célestins, Théâtre de Lyon / Le Volcan, Scène nationale du Havre / Le Rive Gauche, Scène conventionnée de Saint-Étienne du Rouvray / Bonlieu, Scène nationale d’Annecy / Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique Nantes Avec le soutien de la SACD et d’Arcadi Île-de-France.
  • Les répétitions de Ça ira (1) Fin de Louis ont été accueillies : à Nanterre- Amandiers, au CNCDC Châteauvallon, à l’ESACT/La Chaufferie Acte1/Liège, au CENTQUATRE-PARIS, à la Ferme du Buisson, au Théâtre des Bouffes du Nord, à la Commune, Centre dramatique national d’Aubervilliers.
  • Création le : 16 septembre 2015 au Manège-Mons, dans le cadre de Mons 2015 – Capitale européenne de la culture.
  • La Compagnie Louis Brouillard reçoit le soutien : du Ministère de la Culture/ Drac Ile-de-France et de la Région Ile-de-France.
  • Joël Pommerat fait partie : de l’association d’artistes de Nanterre- Amandiers.
  • Tous les textes de Joël Pommerat sont publiés : aux Éditions Actes Sud-Papiers.