Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Temps fort
11 — 28 mars 2024
LANGUES VIVANTES
Voir le temps fort
Jette les dés et on verra !

Jette les dés et on verra !

Atelier STILMIX #1

avec Jane Bidet et Julien Kirrmann

Et si nous étions toutes et tous devins et devineresses ? Jane et Julien vous proposent, au cours d’une séance de divination collective, d’inventer et de vous emparer des outils qui nous permettent de dialoguer avec le destin et de traduire les signes qui se manifestent devant nous. Des lignes de la main à la numérologie, en passant par la toupie ou simplement en lançant nos fonds de poches, les interprétations ludiques du groupe permettront d’écrire nos prophéties personnelles.

____________________
ATELIERS STILMIX
Trois ateliers artistiques pour d(é)crire le monde


Une rencontre hybride à « la croisée des genres » (STILMIX en allemand !) : telle est l’aventure que vous proposent de vivre le CFPI de la Haute École des Arts du Rhin et le Maillon. Six artistes ont concocté pour vous une série d’expériences collectives où l’imaginaire, la fantaisie et la parole ont la part belle. Car il s’agit ici d’une opportunité de rencontre et d’hybridation, un croisement dynamique entre la programmation du Maillon et des propositions d’ateliers d’un groupe d’artistes plasticien·nes préoccupé·es à co-inventer des situations avec des publics afin de partager des temps de pratiques et de réflexions.

Les trois ateliers STILMIX de ce samedi 23 mars sont proposés par six artistes-stagiaires du Centre de Formation des Plasticiens Intervenants (CFPI) de la HEAR Strasbourg au sein de l’Atelier de pratiques collectives mené par les artistes Cécile Tonizzo et Nicolas Couturier.
Créé en 1999, le CFPI a pour objectif d’apporter une formation complémentaire à la pratique artistique, fondée sur l’acquisition de compétences didactiques et de capacités réflexives appliquées à la création contemporaine.

Julien Kirrmann travaille le performatif et le visuel, seul ou accompagné, et interroge la figure de l’artiste face aux engagements politiques et aux responsabilités de la création de biens culturels. Le collectif est, pour lui, une réponse qui laisse entrevoir des horizons artistiques optimistes.

Comme la pie voleuse, faire attention à ce qui brille. Comme le chiffonnier, voir un diamant dans un éclat de verre. Être collectionneuse, archiviste ou étalagiste, et proposer moins un choc d’éléments hétérogènes qu’un ensemble de témoignages sur une histoire et un monde commun ; tels sont les quelques mots d’ordre de Jane Bidet.

mars

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.