Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
VanThorhout
VanThorhout
VanThorhout
VanThorhout
VanThorhout

VanThorhout , Alexander Vantournhout / not standing

Paysage
10 jours avec Alexander Vantournhout
29 mai – 8 juin 2024
Voir le temps fort

Fils d’Odin et dieu du Tonnerre, Thor n’est pas seulement une figure d’un lointain panthéon scandinave. Les bandes dessinées et surtout l’industrie cinématographique en ont fait un représentant incontournable de l’univers Marvel. Non sans ironie, c’est donc à une véritable icône du présent que s’attaque Alexander Vantournhout, jouant au passage avec son propre nom pour donner son titre au spectacle.

Son marteau Mjöllnir à la main, soumis au point qu’il lui revient quand il le lance, le héros incarne sans ambiguïté tout à la fois la force, l’autorité et la maîtrise des éléments naturels. Mais l’artiste inverse le rapport de force : devenu plus long, plus souple, c’est désormais l’objet qui imprime son rythme à l’homme qui doit composer avec lui, dans une chorégraphie exclusivement circulaire, qui n’est pas sans rappeler la tradition des derviches tourneurs. En jouant avec l’image du surhomme, Vantournhout déjoue les codes de la virilité, propose une vision décentrée du monde et trace par le mouvement dansé les contours d’une humanité sensible à son environnement.

Alexander Vantournhout a d’abord étudié la roue simple, l’acrobatie et le jonglage à l’École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC) de Bruxelles. Il a ensuite intégré l’école P.A.R.T.S afin de se former à la danse contemporaine et à la performance. Fondateur de not standing, il écrit le solo chorégraphique Caprices puis, en collaboration avec Bauke Lievens, le solo ANECKXANDER et Raphaël, son premier duo. Peu après suit Red Haired Men, sa première pièce pour quatre performeurs inspirée par la prose surréaliste de l’écrivain russe Daniil Harms (accueillie au Maillon en 2018). Après Screws (accueilli en 2021) et Through the Grapevine en 2020, Alexander Vantournhout crée Contre-jour en 2021 où il endosse pour la première fois le rôle de chorégraphe et donne la parole à un groupe de cinq interprètes venues d’horizons multiples. Très atypique, son langage scénique se caractérise notamment par la recherche du potentiel créatif dans la limitation physique et la relation entre performeur et objet.

notstanding.com

Conception, chorégraphie et performance : Alexander Vantournhout
Assistance artistique : Emmi Väisänen
Dramaturgie : Rudi Laermans, Sébastien Henderickx
Conception des accessoires : Tom De With, Willy Cauwelier
Création lumière : Bert Van Dijck
Costumes : Patty Eggerickx
Regard extérieur : Charlotte Cétaire et Esse Vanderbruggen
Remerciements : Bojana Cvejić, Ben Mcewen, Tom Van der Borght et Simon Janson
Manager de la compagnie : Esther Maas
Coordination technique : Rinus Samyn
Technique en tournée : Bram Vandeghinste
Production et tour management : Barbara Falter, Aïda Gabriëls
Diffusion : Frans Brood Productions

Production : not standing
Soutiens : Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre du programme New Settings et du gouvernement flamand
Coproduction : Kunstencentrum VIERNULVIER (Gand) / CENTQUATRE (Paris) / Les Subsistances – SUBS (Lyon) / Les 2 Pôles Nationaux des Arts du Cirque normands — La Brèche (Cherbourg) et le Cirque-Théâtre d’Elbeuf / 3 bis f – centre d’arts contemporains (Aix-en-Provence)
Alexander Vantournhout est artiste en résidence au Kunstencentrum VIERNULVIER à Gand, artiste associé du CENTQUATRE Paris et du Cirque-théâtre Elbeuf. Il est ambassadeur culturel de la ville de Roulers. Alexander Vantournhout est soutenu par la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.



 

 

« Depuis 2015, Alexander Vantournhout a créé une œuvre singulière, quelque part entre le cirque, la gymnastique, la danse contemporaine, la performance et peut-être même la sculpture. Cette œuvre, qui s’ancre de manière claire et univoque dans le cirque, dépasse en même temps les frontières disciplinaires en y intégrant organiquement d’autres pratiques artistiques, non pas par souci d’effet de mode, mais parce que son projet n’est rien d’autre que la création d’un nouveau langage corporel. Ce langage, il est et se veut circassien, certes, mais il ambitionne également de proposer une corporéité autre, qui refuse tout format préétabli et qui questionne ainsi les représentations hégémoniques de nos corps telles qu’elles structurent la société occidentale. Dans ses spectacles, Alexander Vantournhout explore, en présence du public, les limites et les possibilités de son corps (et des partenaires, s’il y en a), non pour les exposer comme un effet de bizarrerie, mais pour analyser comme une société fait corps. »

portrait par Karel Vanhaesebrouck à lire sur Artcena, le Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre

Le tour de piste et de force d’Alexander Vantournhout

Avec une maîtrise époustouflante, le performeur circassien tourne sur lui-même tout au long de VanThorhout.
article à lire sur sceneweb.fr

présentation du spectacle

portrait

juin

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.