Votre navigateur est obsolète ! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Foreshadow
Foreshadow
Foreshadow
Foreshadow
Foreshadow
Foreshadow
Foreshadow

Foreshadow , Alexander Vantournhout / not standing

Paysage
10 jours avec Alexander Vantournhout
29 mai – 8 juin 2024
Voir le temps fort

Une surface verticale est un défi lancé aux danseur·euse·s, dont la gravité contraint toujours le mouvement. Ce défi, Alexander Vantournhout le relève en faisant du mur le point d’appui des corps et le point de départ d’une chorégraphie originale. Avancé jusqu’à quelques mètres du public, le fond de scène devient un partenaire de jeu pour huit artistes contraint·e·s de réinventer les moyens de l’équilibre en s’inspirant du mouvement des geckos. Le groupe devient le moyen de réaliser des figures acrobatiques que toute verticalité exclurait normalement, une autre manière de dire, sur le mode symbolique, la nécessité de la collaboration : lorsque l’entraide devient la condition de la réussite, la danse devient un contre-modèle aux idéologies de la concurrence. Une musique rappelant le rock et le punk, littéralement vivante, accompagne la perpétuelle recherche de l’équilibre par ses variations de rythme et de volume. Avec Foreshadow, le mur n’est plus un obstacle mais au contraire le moyen de déployer les possibles du mouvement.

La fabrique d’expériences

Alexander Vantournhout a d’abord étudié la roue simple, l’acrobatie et le jonglage à l’École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC) de Bruxelles. Il a ensuite intégré l’école P.A.R.T.S afin de se former à la danse contemporaine et à la performance. Fondateur de not standing, il écrit le solo chorégraphique Caprices puis, en collaboration avec Bauke Lievens, le solo ANECKXANDER et Raphaël, son premier duo. Peu après suit Red Haired Men, sa première pièce pour quatre performeurs inspirée par la prose surréaliste de l’écrivain russe Daniil Harms (accueillie au Maillon en 2018). Après Screws (accueilli en 2021) et Through the Grapevine en 2020, Alexander Vantournhout crée Contre-jour en 2021 où il endosse pour la première fois le rôle de chorégraphe et donne la parole à un groupe de cinq interprètes venues d’horizons multiples. Très atypique, son langage scénique se caractérise notamment par la recherche du potentiel créatif dans la limitation physique et la relation entre performeur et objet.

notstanding.com

Concept et chorégraphie : Alexander Vantournhout
Créé avec et interprété par : Noémi Devaux, Axel Guérin, Patryk Kłos, Nick Robaey, Josse Roger, Emmi Väisänen/Margaux Lissandre, Esse Vanderbruggen, Chia-Hung Chung
Dramaturgie : Rudi Laermans, Sébastien Hendrickx
Responsable des répétitions : Sandy Williams
Costumes : Patty Eggerickx assistée par : Isabelle Airaud
Lumière : Bert Van Dijck
Musique : This Heat
Son : Ruben Nachtergaele
Diffusion : Frans Brood Productions
Company management : Esther Maas
Production technique : Bram Vandeghinste
Technique en tournée : Bram Vandeghinste, Jonathan Maes
Production et tournées : Barbara Falter, Aïda Gabriëls, Kiki Verschueren

Production : not standing
Coproduction : le CENTQUATRE, Paris / Kunstencentrum VIERNULVIER, Gand / Julidans, Amsterdam / Biennale de la Danse, Lyon / Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne / Les Halles de Schaerbeek / MA Scène nationale – Pays de Montbéliard / La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc / Theater Freiburg / Le Carreau, Scène nationale de Forbach et de l’Est mosellan
Remerciements à : De Grote Post, Ostende / Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg et le Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Maison de la Danse, Lyon / Urte Groblyte, Julien Monty, Bjorn Verlinde et Katherina Lindekens
Créé avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, via Flanders Tax Shelter et des autorités flamandes.

« Depuis 2015, Alexander Vantournhout a créé une œuvre singulière, quelque part entre le cirque, la gymnastique, la danse contemporaine, la performance et peut-être même la sculpture. Cette œuvre, qui s’ancre de manière claire et univoque dans le cirque, dépasse en même temps les frontières disciplinaires en y intégrant organiquement d’autres pratiques artistiques, non pas par souci d’effet de mode, mais parce que son projet n’est rien d’autre que la création d’un nouveau langage corporel. Ce langage, il est et se veut circassien, certes, mais il ambitionne également de proposer une corporéité autre, qui refuse tout format préétabli et qui questionne ainsi les représentations hégémoniques de nos corps telles qu’elles structurent la société occidentale. Dans ses spectacles, Alexander Vantournhout explore, en présence du public, les limites et les possibilités de son corps (et des partenaires, s’il y en a), non pour les exposer comme un effet de bizarrerie, mais pour analyser comme une société fait corps. »

portrait par Karel Vanhaesebrouck à lire sur Artcena, le Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre

« Foreshadow » la dernière création virtuose d’Alexander Vantournhout

Avec des mouvements chaotiques d’une précision diabolique pris dans un flux permanent, Alexander Vantournhout invente une vraie chorégraphie acrobatique.
lire l’article sur journal-laterrasse.fr

« Foreshadow » d’Alexander Vantournhout, face à un mur

Avec Foreshadow, Alexander Vantournhout continue de s’inspirer du cirque, de la danse, des arts martiaux. Il explore ce que peut un groupe qui tente le mouvement vertical, placé devant un mur gigantesque.
lire l’article sur journal-laterrasse.fr

Portrait

juin

S’inscrire à la newsletter

Cette adresse a été ajoutée aux destinataires de la newsletter.

Pour recevoir une newsletter thématique, précisez vos centres d'intérêt.